Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Festival de Cannes 2013 : mon avis sur Death March d'Adolfo Alix Jr.

28 Mai 2013, 18:51pm

Publié par electric girl

 

Pour continuer ma catégorie "festival de Cannes" je vais vous présenter un film que j'ai pu voir au festival dans la catégorie un certain regard (comme pour Fruitvale Station) : Death March d'Adolfo Alix Jr.

 

Le scénario me plaisait bien car il parle d'un fait historique que j'ai étudié en prépa : la marche de la mort de Bataan : en 1942, l'armée Japonaise qui a envahi les Philippines pour élargir sa "sphère de coprospérité" oblige environ 80 000 prisonniers philippins et américains à marcher 97km durant près d'un mois quasiment sans eau et sans nourriture pour rejoindre les camps de travaux forcès. Les japonais (dirigé par le général Homma) ne pouvant pas tuer les prisonniers malades ou handicapés à cause de la guerre (convention de Genève oblige), et ne voulant pas payer des trains ou autre moyen de transport pour les emmener jusqu'à destination, ils ont choisi de les faire marcher. Les infirmes sont donc morts pendant le voyage (ainsi que de nombreux valides car toute personne à terre se faisait sauvagement tuer par l'armée japonaise).

A la douleur de cette marche funèbre s'ajoutait la dureté des japonais : mauvais traitements, meurtres et autres barbaries.

 

http://trexrunner.files.wordpress.com/2012/03/060320-f-1234p-001.jpg  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f3/Bataan_Death_March_route.PNG/220px-Bataan_Death_March_route.PNG

 

http://3.bp.blogspot.com/_4VXrkZe4WmU/TMI6usj1-kI/AAAAAAAAJoU/6Z7ONq_5biI/s1600/American+servicemen+begin+the+Death+March..jpg  http://www.nationalmuseum.af.mil/shared/media/photodb/photos/090803-F-1234S-026.jpg


 

Revenons maintenant au film.

 

J'ai failli ne pas le voir : problèmes de transports en communs bondés pendant le festival (ils ne mettent pas plus de train et de bus alors qu'ils savent qu'il va y avoir beaucoup de personnes en plus...très doués dans les mairies de la rivierra...) : résultat je suis arrivée 15 minutes avant le début du film (alors que d'habitude je restait au moins 1h^^), mais j'ai quand même pu rentrer.

 

On a pu voir les personnes qui ont participé au film :

 

http://d3j5vwomefv46c.cloudfront.net/photos/large/772273982.jpg?1368995250

 

J'ai bien aimé ce film. On y voit bien la folie d'une marche forcée qui ne peut conduire qu'à la mort, les barbaries japonaises (et en particulier d'Homma). Après, ce n'est pas un film façon "les gentils ce sont les philippins et les américains et les méchants ce sont les japonais". A. Alix Jr. s'est attaché à montrer que dans le camps japonais tous n'étaient pas des monstres : comme dans le nazisme, il y avait des soldats qui étaient rongés par les remorts et l'inhumanité de leurs actes et qui essayaient d'aider en douce les prisonniers.

 

Ce film est aussi une réflexion sur la mort et la vie : comment peut-on se battre pour continuer à vivre dans une telle atmosphère ? Pour transmettre le message aux générations futures ?

 

http://s2.lemde.fr/image/2013/05/24/540x270/3417022_3_7f9e_une-scene-du-film-philippin-d-adolfo-alix-jr_92d193da4e465405191fb1485678cd70.jpg

 

 

Un bon tiers de la salle est partie durant la scéance mais il faut dire que de nombreuses personnes vont à ces scéances de projection uniquement pour se la péter et prendre des poses sur les marches (je penses notamment à 3 mini-bimbos américaines façon Paris Hilton qui ont fait des tonnes de photos sur le tapis rouge mais qui sont rapidement parties et qui ne devaient même pas connaître le pitch du film ou ce qu'était la sphère de coprospérité japonaise).

 

Après, le film est un peu difficile à comprendre pour qui ne connait pas cet événement historique (même pour moi c'était quelque peu difficile^^) mais le sujet est très intéressant et bien traité. Certaines alégories (comme l'ange) sont difficiles à comprendre : je pense que je n'ai d'ailleurs toujours pas clairement compris le message que le réalisateur voulait nous transmettre via ce personnage, c'est peut-être libre d'interprétation.

Le budjet n'est pas énorme (l'eau des rivières est en réalité des sortes de papiers bulles) mais ça n'enlève rien à l'idée qu'A. Alix Jr. veut transmettre et au travail de mémoire qu'il réalise.

 

Un bon film qui parle d'un fait historique assez peu connu en France mais qui est très interessant et très révélateur d'une partie de l'histoire du Japon et même du Japon actuel (le 1er ministre va souvent sur les tombes des soldats japonais de l'époque de la sphère de c-prospérité et a même récemment dit que les femmes faites prisonnières et prostituées par l'armée japonaise l'étaient par choix, ce qui a provoqué des émeutes dans les pays asservis par le Japon à cette époque, ce qui explique aussi de fortes tensions entre le Japon et la Chine)...bon j'arrête mon cours d'histoire ;p

 

En conclusion : un film que je recommande mais qui plaira plutôt aux personnes connaissant ce fait historique (si vous ne le connaissez pas, vous aurez un peu de mal à tout comprendre, mais cet article vous aidera surement à comprendre^^).

 

 

PS : détail important que j'ai oublié de mentionner : le film est en noir et blanc et les personnages parlent en japonais/philippin/anglais mais il y a des sous-titres anglais et français.

Commenter cet article