Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Yuna : Noctural #RevueCD #CoupDeCoeur

13 Mars 2014, 23:21pm

Publié par electric girl

http://d3j5vwomefv46c.cloudfront.net/photos/large/841573311.jpg?1393709116

 

Il y a quelques jours, j’ai reçu Noctural, le nouvel album de la divine chanteuse Yuna –qui sortira le 24 mars- et comme je l’écoute en boucle depuis et que je suis tout simplement amoureuse de sa voix il fallait absolument que je vous en parle ! (j’aime tellement ce qu’elle fait que j’ai même retapé pleins de citations d’elle dans l’article, ce qui m’a pris pas mal de temps^^). Elle sera au 26 mars au Point Ephémère (c’est dans ces moments-là où j’envie terriblement les parisiens !)

 

C’est une chanteuse/compositrice solaire et talentueuse venue de Malaisie. Elle est devenue la 1ère artiste Malaisienne qui a réussi à conquérir le marché américain.

Son style musical n’est pas clairement définit puisqu’elle aime mélanger les genres et changer d’une chanson à l’autre. Elle fait donc aussi bien de la pop, de la soul, du folk acoustique ou du R&B. Mais toujours avec une vraie intensité et sensibilité. Sa voix est touchante et peut aussi bien « mettre les poils » que donner la pêche pour toute la journée. On la compare d’ailleurs souvent à Feist, Adele ou Norah Jones. Personnellement, je ne pense pas qu’elle ressemble uniquement à l’une de ces 3 talentueuses chanteuses mais à un mélange (autant au niveau de l’univers que de la voix). « Je n’aime plus vraiment l’idée de me mettre dans telle ou telle catégorie. Mais en tant qu’artiste pop, j’ai le sentiment que c’est facile pour moi de manœuvrer entre les différentes choses, et de les essayer. Pour moi, tout est musique, et si les paroles et les mélodies sont bonnes, et si la production est bonne, les gens s’en fichent du nom… Je pense que c’est une musique vraie et honnête que les gens recherchent, une musique avec laquelle ils peuvent établit un rapport émotionnel. Je crois que nous avons créé cela avec Noctural. Ce projet tout entier représentait un défi pour moi, mais je suis tellement contente du résultat. »

 

Son goût pour la diversité musicale vient du fait qu’elle ait grandi à Kuala Lumpur (capital de la Malaisie) où elle a très tôt été confrontée à de nombreux style musicaux et que son père est un grand amateur de musiques américaines rock, pop, blues et jazz. Elle commence à écrire ses propres chansons à l’âge de 14 ans, la plupart en anglais. Peu de temps après, elle fait ses premiers pas sur scène uniquement accompagnée de sa guitare acoustique, puis avec son propre groupe. Elle réussit assez rapidement dans son pays. Elle a sorti 4 disques sur des labels indépendants en Malaisie (dommage qu’on ne puisse pas y avoir accès d’ailleurs). L’Ep Yuna sorti en 2008 a été un vrai bestseller là-bas, en particulier le tube Deep Conversation, et a même obtenu un prix équivalent au Grammy Award en Malaisie. Mais Yuna n’en oublie pas pour autant ses études : elle s’inscrit à la fac de droit et ouvre IAMJETFUEL (une boutique de prêt-à-porter féminin qui marche du tonnerre).

 

Elle se fait ensuite remarquer aux Etats-Unis au départ grâce à ses nombreux fans sur Internet. Elle se fait signer aux Etats-Unis par un label et en 2011, sous le label Felder, elle publie un Ep de 5 titres Decorate. En 2012, Life Your Life (réalisé par Pharrell Williams) et l’album Yuna sortent en même temps qu’elle tourne. Succès immédiats. Rolling Stone a même dit qu’elle avait « une crédibilité indé certifié, et un potentiel pop énorme » et le New York Times a qualifié sa musique de « somptueuse ». On en parle aussi dans Bilboard, Elle, Vibe, Allure, Seveteen, Marie Claire et même dans National Geographic « aussi rafraîchissante, honnête et profondément personnelle que tout ce qui sort de Bon Iver et tUnEyArds ». Elle a également participé à de grands festivals (Lollapalooza et Bonnaroo) et au Tonight Show with Jay Leno. Puis le cinéma a voulu faire appel à elle : sa reprise stellaire d’Here Comes The Sun des Beatles dans Savages d’Oliver Stone et une collaboration avec Owl City sur Shine Your Way dans le film d’animation The Croods.

 

Après de nombreux voyages et de par le fait qu’elle écoute depuis toujours beaucoup de musique anglo-saxonne, elle décida d’aller créer sa musique aux Etats-Unis. « Je me suis bien amusée en venant aux US, parce que l’ambiance de travail est étonnante pour des musiciens et des artistes. » « Je m’amusais déjà en faisant des disques en Malaisie, mais l’Amérique est tellement vaste, une telle inspiration... sans compter le nombre de gens talentueux avec qui tu peux travailler »

Noctural a donc été enregistré à Los Angeles. On y retrouve de vrais tubes (Falling, Mountains, Rescue, I want you back, etc). J’adore sa voix, sa sensibilité, son côté solaire, la diversité musicale qu’elle propose.

Cet album est une leçon pour pas mal de chanteur : il en faut souvent peu pour faire un bon album (même s’il y a beaucoup de boulot derrière). Je veux dire par là qu’il n’y a pas besoin de mettre 3 tonnes d’instrus qui au final nous donne des maux de tête : vive le minimalisme, les sons épurés avec de l’inspiration et une belle voix suffisent à faire mon bonheur…bon encore faut-il avoir la voix et l’inspiration ;)

Un très bon album que je vous conseille donc vivement !

 

Track by track: (mes chansons préférées sont en gras)

1) Falling : produit par Robin Hannibal (de Quadron et du groupe soul-pop Rhye). C’est un titre solaire, un vrai coup de cœur que j’écoute en boucle sans m’en lasser. Très pop et porté par la voix de Yuna. C’est bien rythmé mais les instrus sont limitées au minimum.

 


   

2) Mountains : j’adore, en particulier le refrain qui reste bien en tête et la voix aérienne de Yuna. On sent un vrai travail derrière mais ça reste naturel (un peu comme les performances en danse, etc : il y a beaucoup de boulot derrière, on sent la technique et la réflexion mais ça semble pas compliqué tellement c’est bien fait).

3) Rescue : produit par l’auteur pop anglais Chris Braide. Yuna y montre une palette de voix assez variée. Sa voix est mise en avant par des instrus minimalistes qui font penser aux musiques des îles. C’est un titre très énergique et accrocheur, un vrai booster de moral ! ça donne envie de se trémousser en tapant des mains.

 

 

 

4) Lights and camera : J’aime beaucoup le côté sensuel de sa voix pendant les couplets. Une chanson toujours aussi bien rythmée avec des instrus minimalistes (piano, violons). Un bon titre pop qui repose en grande partie sur la voix de Yuna.

5) Lovely intermission : Un joli texte et de belles harmonies vocales. Une atmosphère très personnelle est créée grâce aux alternances entre parties chantées et blancs

6) Someone Who Can : produit par Chad Hugo (Neptunes). Un titre plus électro/pop avec l’accent d’avantage sur les instrus même si la chanson tourne encore surtout autours de la voix de Yuna. Un très beau refrain qui met en avant tout ce qu’on recherches tous et toutes.

7) I want you back : une belle chanson d’amour. Le refrain est à écouter d’urgence (surtout celui final) !

8) Come back : j’adore aussi le refrain. Si vous ne tapez pas des mains sur cette chanson…alors je ne peux plus rien pour vous ;p

9) Colors : j’aime bien mais ce n’est pas un coup de cœur.

10) I wanna go : produit par Lichael Einziger (Incubus). Une chanson un peu différente du reste de l’album. Elle rappelle d’avantage des titres pop anglosaxons comme ceux de Kate Nash ou Feist.

 


 

11) Escape : Une chanson plus R&B US  Sympa mais sans plus. Ce n’est pas une chanson que j’écoute en boucle.

Commenter cet article