Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Nourith : Here I Am #RevueCD

5 Mars 2014, 22:19pm

Publié par electric girl

http://d3j5vwomefv46c.cloudfront.net/photos/large/841573676.jpg?1393709424 

 

Aujourd'hui, je vous retrouve pour une revue du dernier et 3ème album de Nourith, Here I Am, sorti en janvier chez Abacaba (dispo ici).

 

Nourith est une chanteuse/auteur/compositrice/interpète Israëlienne vivant à Paris. Elle est arrivée en France à l'âge de 20 ans, ce qui explique que sa musique soit marquée par les sons orientaux, tribaux, etc et que des instruments traditionnels (sitar, oud, percu) soient récurrents dans ses chansons.

Elle a suivi des cours d'art dramatique au Théâtre National de Chaillot, puis en 1995 a participé à la BO du Cinquième Element de Luc Besson avant d'être découverte par Polydor en chantant dans la rue (ce qui lui a permis de sorir les 2 albums solo précédants et de jouer Séphora dans les 10 commandements).

 

Après avoir rencontré l'homme de sa vie et donné naissance à 2 enfants, elle signe son grand retour en nous parlant d'amour, d'identité, tout cela dans une atmosphère dépaysante et orientale.


C'est un album très personnel et touchant car elle a écrit, composé et participé aux arrangements (choses qu'elle n'avait pas faites pour les 2 albums précédents).

J'ai beaucoup aimé les textes, sa voix douce et maîtrisée mais très touchante et le côté intimiste de l'album maintenu grâce à des instrus minimalistes.

 

Track by track :

1) Préda: un bon mélange entre des sons éthniques et une voix douce. Je ne comprends rien mais j'aime bien ce côté dépaysant.

2) Toute étrangère : Une voix touchante, tout comme le texte qui parle du dépaysement. Pour le coup, le minimalisme intrumental était de rigueur.

3) Amnésie passagère : Une jolie chanson mais j'accroche moins. Cette chanson parle d'un amour passé.

4) Lettre à France : Une très belle reprise de la très célèbre chanson de Polnareff dans un univers oriental. Les paroles sont d'autant plus touchante que l'on peut imaginer que Nourith a déjà du faire face à ce type de situation (si ce n'est pas le cas, elle joue très bien). Je trouve que cette version est moins dans le pathos que l'originale, ce qui n'est pas pour me déplaire.

5) Emouna : j'aime bien, ça reste dans le côté oriental.

6) Wicked Game : une jolie reprise de Chris Isaak, elle s'est bien réapproprié la chanson.

7) Here I Am : le single et la chanson éponyme de l'album: encore très doux, mélodique et harmonieux.

 

En écoute ici.

 

En conclusion, un album que je vous recommande si vous aimez les jolies voix et les belles mélodies dépaysantes. Une bonne découverte pour moi !


Commenter cet article