Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Mon interview d'OK Bonnie

22 Mai 2013, 23:34pm

Publié par electric girl

 

La semaine dernière, j'ai pu interviewer la chanteuse du groupe français OK Bonnie à l'occasion de la sortie de leur nouvel album - ON - qui sortira le 10 juin et de la sortie de leur 1er clip issu de cet album Y.N.S.L.

 

OK Bonnie est composé de Bonnie (chanteuse, guitariste, compositrice) et de Benjamin (auteur, compositeur, producteur) qui se sont rencontrés en 2005. En live, ils sont accompagnés de Bruno Van Calser (à la guitare) et d'Arthur Billiès (à la batterie).

 

Et ils vont donc sortir un nouvel album que j'ai reçu il y a peu (début mai je crois). J'essayerai de vous faire un article dessus mais je ne suis pas sure d'en avoir le temps : les CDs à chroniquer s'accumulent et les heures d'attentes et de trajets pour aller au festival de Cannes durant ma semaine de vacances n'ont pas permis à cette pile de réduire...mais comme en ce moment on a surtout des oraux, j'ai plus de temps qu'avant pour le blog.

Je vous dis déjà les 2 chansons que j'ai le plus aimé sur l'album : I don't know what's going on (la 5) et Everything's OK (la 8) car ce sont deux chansons plus "chantantes" on va dire. Il y a certains effets électro que je n'ai pas trop aimé sur l'album parce que je suis pas une "electro addict"^^ Après, c'est une question de goûts.

 

Une interview un peu spéciale car je revenais à peine de Cannes : j'étais allé voir le dernier film de S. Coppola (je n'ai pas pu rentrer vu le monde) et Fruitvale Station (que j'ai vu et je vous en reparlerai bientôt). J'avais même écrit les questions pour l'interview dans le bus (très pro je sais ;p ) par manque de temps. D'ailleurs, je suis en train de vous préparer des articles sur les films que j'ai vu et comment rentrer au festival de Cannes, etc.

 

Sur ce, passons à l'interview (y a pas que Cannes dans la vie^^) :

 

 

·         Quand as-tu commencé à faire de la musique ?

J’ai toujours baigné dans la musique car mes parents étaient musiciens professionnels : ils avaient un groupe dans le Sud de la France. Mais ça a vraiment commencé avec ma rencontre avec Benjamin. On a travaillé sur divers projets musicaux dont OK Bonnie est l’aboutissement car on y fait vraiment la musique que l’on a envie de faire.


·         Comment s’est faite cette rencontre ?

Benjamin cherchait des auteurs/chanteurs. C’est un peu le destin. Nos chemins se sont croisés par hasard et depuis on a fait de nombreux projets musicaux ensemble.

 

http://festivalyeah.fr/wp-content/uploads/2013/01/Ok-Bonnie-.jpg


·         Avant de rencontrer Benjamin, voulais-tu déjà devenir chanteuse professionnelle ?

J’en avais envie mais c’était plutôt de l’ordre du rêve. Cette rencontre m’a montré que ce rêve pouvait devenir réalité à force de travail.


·         As-tu beaucoup travaillé ta voix et ta manière d’écrire ou cela vient toujours très naturellement ?

J’ai pas mal travaillé ma voix. J’ai aussi beaucoup travaillé à trouver ma personnalité parce que je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler une chanteuse à voix (rires), je n’ai pas beaucoup de coffre. J’essaye de travailler des voix susurrées avec une forte présence pour apporter une part de douceur à la chanson. Aussi, je travaille une voix plus enfantine pour les chœurs. Je m’entraine pas mal pour avoir différentes textures de voix (grave, proche, énergique, etc), surtout pour cet album. Cet album est aussi un aboutissement pour mon écriture, même si je ne suis pas un écrivain (rires). J’ai toujours un carnet avec moi pour noter toutes les idées (phrases, thèmes, etc) qui me passent par la tête.


·         Quelles sont vos principales influences musicales ?

Elles sont très différentes. Ça va du jazz au punk en passant par la pop, le rock et l’expérimental, etc. C’est toujours difficile de donner des références musicales. Mais je dirais des artistes comme Radiohead ou Bjork.

 

http://www.u2achtung.com/00/artistes/radiohead/radiohead01.jpg


·         Pourquoi avoir choisi d’appeler votre groupe OK Bonnie ?

C’était une référence à deux de nos influences musicales : Gainsbourg (bonnie) et Radiohead (Ok computer). Et puis Bonnie était aussi un clin d’œil à mon nom de famille. On s’est dit que ça sonnait bien, c’était positif.*

 

http://userserve-ak.last.fm/serve/_/22857097/Bonnie+and+Clyde+gainsb_serg_bonniecly_101b.jpg


·         As-tu fait partie d’autres groupes avant ? Et/ou as-tu eu des projets solos avant ?

Non. Mes premiers groupes/projets musicaux furent avec Benjamin. On a commencé à travailler ensemble en 2005 dans divers projets : chansons françaises, une chanson pour un spectacle de Pietragalla, etc. Et on ne s’est plus quitté depuis (rires).


·         Comment décririez-vous votre style musical en quelques mots ?

C’est une question difficile car j’ai l’impression que l’on appartient à aucune famille (rires). On fait un mix d’électro, de rock, de pop, de synthés vintage, etc. on navigue entre plusieurs influences. En fait, il faudrait créer notre propre expression pour définir notre style musical (rires).


·         Quels sont les thèmes principaux que tu abordes dans tes textes ?

Il y en a beaucoup. Sur cet album, c’est plutôt un appel à la lumière. Ça peut peut-être sonner cucul dit comme ça mais cela veut dire qu’on veut transmettre un message très positif : de ne rien lâcher (d’où le choix du nom « on ») même si la vie est parfois difficile. Je pense que c’est un choix personnel d’aller bien et d’être positif, et que c’est un choix que l’on doit prendre.


·         Comme s’est passée la composition et l’enregistrement de l’album ?

Pour la composition, Benjamin compose les mélodies et je me les réapproprie grâce aux notes prises sur mon carnet. Après, on fait les arrangements tous les deux. Donc on travaille à la fois ensemble et séparément. La réalisation de cet album a été plutôt rapide : ça a été bouclé en 1 mois et demi.


·         Par choix ou vous n’avez pas pu faire autrement ?

Par choix. On avait envie de condenser le projet. C’était très intéressant parce qu’il y avait une telle énergie créatrice qu’il n’y avait pas de place pour se poser les mauvaises questions. Ce fut très instructif et on est très contents du résultat.

 

 

 

YNSL.jpg

 


·         Le 1er clip de l’album est sorti il y a peu et fait déjà pas mal parler. Pourquoi avoir choisi d’aborder ce thème et sous cet angle ?

Il y a quelque temps, on a monté notre propre label – greenwell – qui s’occupe de pas mal d’artistes, dont David Guionet qui est un réalisateur qui a fait pas mal de courts-métrages. Dans ce label, on travaille tous ensemble donc on l’a choisi pour faire notre clip. On lui a laissé carte blanche pour l’interprétation. Il a pris le parti de faire un clip en décalage par rapport au texte (qui est positif). Il est parti de la voix angélique des enfants pour en venir à exploité l’idée des enfants en la rendant plus accrocheuse en abordant un sujet qui dérange : les 2 enfants qui ont l’air angéliques au premier abord mais qui sont en réalité de vrais monstres. Il y a un côté onirique dans ce clip. C’est une vraie histoire scénarisée. Après, pour le choix du noir et blanc, c’est surtout par soucis esthétique.


·         Quelles ont été les retours que vous avez eus ? J’ai vu que le clip faisait partie des « 10 clips de la semaine » des Inrocks.

Le clip dérange assez ; et c’est bien car c’est intéressant d’interpeler les personnes. Le fait que les Inrocks en parle et aussi qu’MTV le passe nous donne des ailes. C’est bien d’avoir des retours positifs car cet album appartient aux auditeurs. Il ne sortira que le 10 juin mais le fait d’avoir des bons retours sur le 1er clip et le 1er single nous donne bon espoir pour l’album.

 

 

 

 


·         Plutôt live ou studio ?

Je n’ai pas de préférence. Ce sont deux univers très différents. En studio, on peut partir de loin, prendre notre temps. C’est plus dans la recherche. Alors qu’en live on se concentre plutôt sur l’énergie. C’est très instantané et difficile à maîtriser. En live, il faut s’adapter à toutes les situations. Tous les soirs c’est différent. On pourrait dire que le live c’est la vie.


·         Quel fut votre 1er concert ensemble ?

C’était le jour de mes 20 ans. On jouait en 1ère partie de Laurent Garnier dans un endroit underground près d’où on habite. Ce fut un très bon concert.


·         Quels sont vos projets futurs ?

On va débuter une tournée fin août mais on fera aussi quelques dates cet été durant les festivals. Dimanche on sera à Marseille 2013 et le 7 juin on participera au yeah ! festival de Laurent Garnier.


·         Est-ce que vous voulez vous internationaliser ?

On commence à s’internationaliser. On a déjà joué en Slovaquie dans un festival. Si l’opportunité se présente, ce serait vraiment cool. Peut-être qu’on jouera prochainement en Suisse.


·         Pour le moment, vous vous focalisez uniquement sur la promotion de l’album ou vous songez déjà au prochain album ?

Je garde mon carnet avec moi pour noter mes inspirations. On pense déjà à un prochain album. On a quelques idées. Mais on pense aussi aux lives qui nous attendent et qui seront un moyen de nous confronter au public.

 

 

 

Je remercie Bonnie qui a été très sympathique ainsi que l'agence Ephélide qui a permis cette interview :)


 

Que pensez-vous de cette interview ? Et du groupe ? Du clip ?


Commenter cet article