Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Confessions d'un Vampire Sud-Africain

27 Octobre 2013, 15:18pm

Publié par electric girl


Petit post pour vous parler d'un petit spectacle special Halloween qui aura lieu à Paris jeudi prochain (le 31) : le monologue ''Confessions d'un Vampire Sud-Africain''.


Synopsis : Il ressemble à un homme, il parle comme un homme, il chante comme un homme
Il est sensuel comme un homme, il rit comme un homme, ce n´est pas un homme
C'est un Vampire. Il s´appelle PRETORIUS MALAN. Et il a des choses à dire...
2013. Pretorius Malan, 105 ans, vampire sud-africain, métis et bisexuel raconte sa vie à un groupe d’étudiants français. Solitaire, aigri, obsédé, dur, il parle de sa vie, de sa liaison passionnelle avec Dracula, de ses victimes et de la société sud-africaine de 1908 à 2013.
Confessions d'un Vampire Sud-Africain est un monologue écrit par le chanteur pianiste et réalisateur Jann Halexander (A Table, Il est minuit Docteur Schweitzer) qui interprète la vampire Pretorius Malan. Il a incarné avant Antoine Blanchard dans le film J'Aimerais J'Aimerais. La pièce a été présentée une cinquantaine de fois au Musée des Vampires, en région parisienne, à Paris, à Angers, à Bruxelles, à Cologne depuis 2008.

La pièce interdite aux moins de 18 ans.

 

Je trouve l'histoire originale. Au départ, je ne vous cache pas que je m'étais dit "encore un truc sur les vampires", mais en lisant le synopsis, j'ai tout de suite changé d'avis car je n'avais jamais entendu parler de ce genre d'histoire sur les vampires (ça change de Twilight et autres crétineries).

 

La pièce aura lieu au magique (42 rue de Gergovie – 75014 Paris) à 21h
Tarif plein : 12 euros - Tarif Billetreduc.com : 10 euros
Tarif sur réservation : 10 euros – Tarif RSA : 5 euros

Aller, comme je suis sympa, je vous donne un extrait dans la pièce :
"Chaque jour, j'attendais 17 heures avec impatience, mon coeur battait pour lui, j'en rêvais chaque nuit. Nous deux discutions des vins du Cap, de ma famille, des neiges sur nos montagnes, de la cueillette des mûres, des jus de fruits de Ceres, du soleil parfois traître et des kaffirs, des orientaux, des bonnes familles afrikaners, il me parlait de l'Europe, de la France, de la Roumanie. Peu à peu, Dracula m'apprenait des mots français, roumains, surtout français, il me disait que c'était la plus belle langue du monde. Je n'en doutais pas. Une fois, après avoir fini de manger, il me demanda de m'asseoir face à lui, j'étais intimidé...et amoureux. Il m'a dit : Pretorius...c'est un beau prénom. Pour un beau visage. Il m'a dit donnez moi votre main droite. Je la lui tendis, il la serra fort, avec chaleur, non ce n'était pas de l'amitié, il la porta à ses lèvres et y posa un baiser. Moi je tremblais, je tremblais de tout mon être. Je n'avais jamais connu ça. Il a vu que j'étais mal à l'aise, peut-être même que je suais. Il a souri. Avez-vous vu l'amour sourire ? D'ailleurs c'était plus que de l'amour...l'amour est raison...au moins. Mais là..."


Commenter cet article

Figaro 28/10/2013 09:27

J'aime les histoires de vampires mais je suis comme toi pas les crétineries à la Twilight !!
Mais mon Dieu que peut-il y avoir dans cette pièce pour qu'elle soit interdite aux moins de 18 ans ?
Bon Lundi !

electric girl 03/11/2013 18:35



C'est ce que je me suis aussi demandée^^ peut-être l'histoire d'amiour avec dracula qui est trop sanglante. bonne fin de weekend de la toussaint