Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Burning House : Walking into a Burning House

30 Décembre 2013, 14:47pm

Publié par electric girl

 

http://d3j5vwomefv46c.cloudfront.net/photos/large/818387344.jpg?1383086140

 

Dans la suite des chroniques albums/Eps que je vous propose en masse en ce moment (histoire de vous parler de tous les albums et Eps reçus cette année avant de passer en 2014), parlons maintenant de Walking into a Burning House de Burning House.

Cet album est paru le 23 septembre dernier, mais il me semble bien l’avoir reçu plutôt en octobre ou en novembre.

 

http://d3j5vwomefv46c.cloudfront.net/photos/large/818387664.jpg?1383086380


Burning House est un projet du plus que célèbre beat-maker Chief Xcel (un des membre fondateurs de Quannum Projects et de Blackalicious) et du génie des clavier Hervé Salters (aka General Elektriks  dont j’avais chroniqué le 1er album ). Leur rencontre a lieu au début des années 2000, lorsqu’Hervé quitte la France pour rejoindre San Francisco. Ils réalisent alors qu’ils ont un amour commun pour ce qui est funky et impertinent et de la musique sans limite. Chief invite alors Hervé sur plusieurs de ses morceaux et dans certains de ses projets. Et de son côté Hervé accueille Chief sur son –très bon- 1er album sous le nom de General Elektriks. Hervé accueille ensuite Blackalicious en live aux claviers en 2005. L’idée de Burning House éclot alors dans la tête des deux acolytes. Mais il faudra attendre 2012 et la venue de Chief une semaine à Paris pour que le projet se concrétise réellement et une grandes partie de l’écriture et des bases du premier album sont alors posées. Quelques mois plus tard, ils se retrouvent à Berlin (là où Hervé vit dorénavant) pour y terminer l’enregistrement et finalement terminent leur voyage à San Francisco pour mixer l’album.

Cet album se veut être un mix sans limite des influences de Chief et d’Hervé : du funk brut, du hip-hop, du jazz contagieux et effronté. Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi, c’est que –mis à part quelques cuivres et backing vocals- tout le reste a été fait par Chief et Hervé (ce qui est plutôt rare à l’heure actuelle).


J’aime beaucoup Turn Off The Robot un beau mélange des genres : un titre funk, hiphop avec des accents soul et un refrain qui déchire. Frozen Conversations est un très joli titre, plus doux où l’on retrouve la jolie voix d’Hervé avec des instrus minimalistes (piano, etc), ce qui change pas mal du reste de l’album. Post Party Stress Disorder est bien aussi, tout comme The Nightbird (j’aime beaucoup le chœur) et Whispers in Your Headphones.


Tracklist :

1) 28 steps to

2) Turn off the robot

3) Post Party Stress Disorder

4) Tokyo Airport

5) The Nightbird

6) Emergency Exit

7) Frozen Conversations

8) Copy that

9) Daydream Mama

10) Scatterbrain

11) Whispers in Your Headphones

12) 1988.5

13) Rhythm in the Machine

14) Boomerang

 

 


 

 

En conclusion, un album que je recommande et dont je conseille l’écoute, surtout à des personnes aimant les mix de genre.


Commenter cet article