Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016

6 Avril 2016, 18:32pm

Publié par electric girl

[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016

Le weekend dernier avait lieu les fameuses Nuits Claires, festival proposé par le magazine Marie Claire au Yoyo (Palais de Tokyo) avec d'un côté une soirée électro-pop (Josef Slavat, Her, Claude Violante, Jono Ma) et de l'autre une soirée électro-clubbing (Etienne de Crécy, Peaches, Breton Labs DJ, Postaal, YALL, Les Gordon, Allo Floride et Panda Electric Garden).

Le lieu était à l'image du palais de Tokyo, très arty et branché, avec une grande fosse proche des artistes et propice aux déhanchés (ou aux pogos selon l'envie).

[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016

Ayant eu un petit problème de métro, je suis arrivée juste à la fin du set de Claude Violante mais juste à temps pour celui de HER, jeune duo français issu de The Popopopops. J'adorais déjà T.P. mais HER est un énorme coup de cœur. Derrière leur allure bien proprette qui pourrait nous laisser présager un n-ième duo pop façon Hurts, se cache en réalité un groupe beaucoup plus soul aux mélodies envoutantes, aux voix suaves et à l'énergie communicatrice. Résultat : un public plus que conquis, aussi bien sur leurs ballades tendres et langoureuses, que sur l'engagée The President -sur Donald Trump-, ou encore sur la puissante reprise de A change is gonna come Sam Cooke. Leur set s'acheva avec leur single Five min que j'écoute presque en boucle depuis. Un groupe à suivre d'urgence ! Ils joueront d'ailleurs demain midi au festival Chorus à La Défense avec We are Match (entrée gratuite).

[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016

L'Australien Josef Salvat est donc arrivé devant un public surchauffé. J'avais déjà eu l'occasion de le voir brièvement en live lors de l'enregistrement d'un Taratata (avec une très belle reprise de ne me quitte pas). Il nous a cette fois aussi livré un set à fleur de peau, tout en timidité et en émotion servi par sa voix douce et sensuelle et ses textes introspectifs et touchants (avec des explications drôles et maladroites en franglais). On a eu le droit à la fameuse reprise de Diamonds et il a finit sur Open Season version française, ce qui a d'autant plus surligné le fait qu'il ne faut pas s'arrêter à ce single frais et pop -qui est finalement la moins personnelle de ses chansons.

Jono Ma (Jagwar Ma) a fini en beauté cette première soirée avec un DJ set.

[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016
[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016[Live Report] Nuits Claires par Marie Claire - 1 et 2 avril 2016

Samedi, le festival était exclusivement composée de DJ sets, de quoi bien décompresser en cette fin de semaine. Allo Floride a commencé avec un petit warm up puis ce fut au tour de Les Gordon qui a agréablement mélangé instrus live et mix devant une salle qui se remplissait malheureusement lentement (beaucoup de personnes ne viennent pas à 20h30 à ce type de soirée qui se finit à 6h du matin). Le public était au rendez-vous pour le reste de la soirée, notamment pour les énergiques POSTAAL mélangeant élégamment pop et électro, pour Panda Electric Garden qui assurait l'inter plateau ou encore pour YALL et leur hypnotique Hundred Miles. L'excentrique Peaches a ensuite répendu sa folie au Yoyo, quelques mix et quelques chansons, public moyennement conquis (il faut dire que son univers est très particulier... de même que ses textes qui en ont fait rire plus d'un). Etienne de Crecy a su redonner de l'énergie à toute l'audience malgré l'heure tardive - on voit la différence surtout aux niveaux des transitions qui étaient parfois un peu hasardeuses dans les sets de ses prédécesseurs. Dernier DJ set de la soirée : Roman de Breton Labs a réaffirmé son côté arty. J'ai bien aimé le remix de You Got The Love de Florence & The Machine mais j'ai été un peu déçue par l'absence d'identité visuelle avec laquelle il aime tant jouer dans Breton Labs. Je le préfère définitivement avec son groupe. ça ne m'aura pas pour autant empêchée de danser jusqu'au bout de la nuit.

Petit plus du festival : la soirée était en partenariat avec Yves Saint Laurent et une estrade avait été mise en place pour pouvoir se faire maquiller et en même temps écouter le concert (assez orignale comme manière de voir J. Salvat). Et Hello Bank avait amené un appareil pour pouvoir faire des photos et des GIFs, de quoi garder un joli souvenir de la soirée.

En résumé : un bon festival, j'ai passé deux très agréables soirées. J'aime bien l'éclectisme proposé : d'un côté des concerts plus traditionnels et de l'autre une soirée pour se lâcher totalement. Rdv l'année prochaine, mêmes dates !

Commenter cet article