Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

#LiveReport : Minnie Valentine & The Troublemakers #JazzSurSeine

7 Novembre 2015, 12:22pm

Publié par electric girl

 #LiveReport : Minnie Valentine & The Troublemakers #JazzSurSeine

Mi-octobre, j'ai pu voir Minnie Valentine & The Troublemakers en concert au Swan Bar à l'occasion du festival Jazz Sur Seine.

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Minnie Valentine est une chanteuse de jazz / effeuilleuse burlesque (avec le collectif Pretty Propagenda) parisienne. Pour ce projet musical, elle s'est entouré de Lionel "the K" Hubert à la guitare et d'Antoine Ladoué à la batterie et aux percus (notamment au cajon).

Ce soir là il n'était donc pas question d'effeuillage mais de neo jazz, avec tout de même une pointe burlesque.

Minnie Valentine est arrivée toute de noire vêtue, dans un costume tout dans la suggestion et une couronne pouvant faire penser à une reine maléfique de Disney. Elle nous a présenté l'amour sous toutes ses formes "de la passion à la déception" en mélangeant allégrement les genres musicaux avec groove, douceur et sensualité, pour le plus grand plaisir du public.

A la fois très sympathique, naturelle, drôle et glamour, la belle blonde rétro à la présence scénique certaine embarque très rapidement le public dans son univers glamour et jazzy -mais sans surjouer.

J'ai adoré sa reprise très groovy de song 2 -sur laquelle le public a beaucoup participé en faisant les choeurs- et les envolées vocales de Minnie aux refrains. Son set s'est fini sur un titre inédit qu'elle venait de composer qui, contrairement aux autres, ne parle pas d'amour. Un titre assez doux et mélancolique mais tout de même bien rythmé.

Une très bonne découverte et une formule qui marche très bien : un petit côté Marilyn M. avec une voix plus puissante mais tout aussi douce et sensuelle, et une vraie alchimie entre la chanteuse et ses musiciens ! Si vous avez l'occasion de les voir sur scène (surtout à Paris pour le moment), courez-y !

Commenter cet article