Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Mon interview de Poppy de Shake Shake Go

11 Octobre 2015, 12:11pm

Publié par electric girl

Mon interview de Poppy de Shake Shake Go

Dans le cadre du MaMA Festival, j'ai pu interviewer Poppy, la chanteuse du groupe Shake Shake Go. Je vous avais déjà pas mal parlé de ce groupe que j'aime beaucoup et que j'ai hâte de découvrir en live le 14 octobre au bus Palladium.

Je voulais préciser que l'interview s'est faite par mail (ce qui explique les questions sans réactivité aux réponses) :

Electricgirl : Quel est ton premier souvenir musical ?

Poppy : Mon père chantant à l'écoute de tous ses CDs dans son camion de laitier (Bruce Springsteen, The Who, The Beatles, Elvis Presley...), essayant de donner à mon frère, ma soeur et moi une "éducation musicale" en rentrant de l'école.

EG : Comment as-tu commencé à faire de la musique ? Avais-tu un encrage familial dans le milieu ?

P : Durant mon enfance, j'ai eu la chance que mes parents m’emmènent à de nombreuses activités périscolaires très variées pour tester de nouvelles choses. Et une de ces choses était de faire du pantomimes dans un théâtre local que j'adorais et je pense que c'est ce qui m'a amené à être sur scène et à chanter. Pour les autres membres du groupe, le père de Kilian est musicien donc il a grandi dans un univers musical et pour Marc, Toby et Virgile, ils ont toujours fait partie de différents groupes, donc faire de la musique c'est une partie de leur identité.

Mon interview de Poppy de Shake Shake Go

EG : Quels artistes/groupes vous ont donné envie de devenir musiciens professionnels ?

P : Nous avons tous des influences musicales très variées. Des voix comme celles d'Aretha Franklin ou d'Eva Cassidy sont de réelles influences pour moi, tout comme la musique allant de Bruce Springsteen à Arcade Fire. Marc a toujours été fan de groupes de métal, mais il aime aussi beaucoup des groupes comme Oasis et The National.

EG : Comment le groupe s'est créé ? Faisiez-vous partie d'autres groupes avant, et si oui, d'indie/folk ?

P : Marc, Kilian et moi nous sommes rencontrés dans la même école de musique à Londres, puis Virgile et Toby nous ont été présentés par des amis. Ils étaient tous dans différents groupes avant. Virgile dans un groupe funk avec ses frères, Marc avait été dans un groupe de métal en France, Kilian dans plusieurs groupes à Londres et Toby a toujours écrit de la musique et travaillé avec des chanteurs avant qu'on commence le groupe.

EG : Avez-vous des influences et affinités musicales plutôt similaires ? Est-ce que ce fut difficile de vous mettre d'accord sur ce qui allait être votre propre musique ?

P : Oui, nous écoutons tous un éventail assez large de musique, mais quand on en est venu à trouver le style musical du groupe, ce ne fut pas un vote à main levé pour choisir quelle musique on voulait jouer. Cela s'est fait tout naturellement.

Mon interview de Poppy de Shake Shake Go

EG : comment décrirais-tu votre musique en quelques mots ?

P : Positive, mélodique, brute, puissante, énergique.

EG : Y-a-t'il une "nouvelle" chanson ou un "nouvel" artiste que tu écoutes tout le temps ces derniers jours ?

P : Kassandra, une amie de longue date qui est une artiste Suédoise qui a sorti récemment de nouvelles choses. Elle est vraiment cool !

EG : Comment se passe votre processus créatif ? Est-ce une démocratie totale ? Faites-vous tout ensemble ou chacun de votre côté ?

P : Généralement notre manière de travailler est la suivante : Marc écrit la chanson, j'écris les paroles, puis nous nous réunissons et tout le monde apporte sa touche personnelle à la chanson.

EG : Qu'est-ce qui t'inspire dans ton processus d'écriture ?

P : La musique fait partie de notre vie depuis si longtemps que c'est devenu très naturel maintenant.

Mon interview de Poppy de Shake Shake Go

EG : Le groupe a été créé en 2012, votre 1er single est sorti en 2014 et votre 1er EP en mars 2015. Pourquoi avoir choisi d'attendre 2 ans ?

P : Nous avions besoin de temps pour nous développer en tant que groupe, explorer et trouver notre réelle identité.

EG : Le succès de l'EP est venu très rapidement. Quelle fut votre réaction suite à tous ces commentaires positifs ? Avez-vous peur de peut-être décevoir vos nouveaux fans si vous changer de style musical ?

P : C'est vraiment cool et plutôt incroyable. Quand on pense que nos chansons ont commencé par des bouts de musique venant de notre petite chambre dans un appartement horrible que nous partagions dans l'Ouest de Londre, pour devenir des titres joué dans tout le pays, surtout en France. C'est vraiment un sentiment très positif. Je n'ai pas trop peur des réactions des auditeurs si notre musique change, pour le moment nous travaillons sur l'album qui est une continuation de la musique de notre EP. C'est simplement une progression naturelle pour montrer toutes les couleurs de SSG.

EG : As-tu un titre préféré sur cet EP ?

P : Personnellement, c'est "The Lovers Side". J'ai passé beaucoup de temps pour créer les paroles de cette chanson, ce fut un peu un défi pour trouver les bons mots. Mais maintenant, je pense que c'est la chanson que j'ai le plus plaisir à écouter.

EG : Préfères-tu jouer en live ou en studio ?

 

P : Jouer sur scène est la meilleure des choses. Quand il y a des personnes qu'on a jamais rencontré qui chantent en chœur nos chansons et qui nous applaudissent, c'est surréel.

EG : Vous allez bientôt jouer au MaMA Festival à Paris. Y-a-t'il un artiste qui y joue que tu voudrais vraiment voir sur scène, rencontrer ou collaborer avec ?

P : Oui, Jain joue le même soir que nous, j'ai déjà entendu son single et j'aime beaucoup, donc j'attends avec impatience de pouvoir la voir jouer plus de choses. Ce devrait être très sympa.

EG : Quels sont les futurs projets de SSG ?

P : Nous allons sortir notre premier album début 2016 puis nous allons pas mal tourner. Donc c'est plutôt excitant pour nous.

EG : Pour le moment, vous focalisez-vous sur le groupe ou avez-vous d'autres projets musicaux à côté ?

P : Nous nous focalisons sur le groupe. Nous avons passé de nombreuses années pour en arriver là et nous allons tout donner pour continuer cela.

Un grand merci à Poppy et au MaMA Festival (où le groupe sera présent le 14 octobre) et tout particulièrement à Victoria pour avoir organisé cette interview !

Ils seront aussi en concert dans pas mal de villes françaises ces prochains jours.

Commenter cet article