Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

#LiveReport MaMA Festival - J1 : Shake Shake Go, Bristol, Joon Moon, etc

23 Octobre 2015, 18:08pm

Publié par electric girl

Je vous avais déjà parlé du MaMA Festival et si vous me suivez sur Twitter vous avez surement vu que j'ai pu y assister. J'ai mis un peu de temps à vous faire le live report car j'attendais d'avoir les photos.

Le premier jour, je suis arrivée à la moitié du set d'Elvis Perkins à La Cigale. Le chanteur folk/rock nous a servi un set planant. J'ai bien aimé la douceur des mélodies de l'artiste Américain mais les ai trouvées un peu redondantes : ses titres étaient un peu sur le même schéma. Après, je n'ai pu voir que 4 ou 5 titres donc cela ne reflète peut-être pas tout son set. Une bonne découverte mais pas de vrai coup de cœur.

Puis direction le Divan du Monde pour voir Bristol, le projet de Marc Collin (interview à lire ici) pour rendre hommage à la fameuse scène de la ville anglaise. J'aimais le projet en version studio mais j'ai été d'autant plus séduite en live. Jim Bauer, le chanteur, a une telle intensité vocale. Ses envolées vocales donnent réellement des frissons. J'ai bien aimé la présence scénique de la chanteuse, un petit côté Selah Sue à certains moments. Sa voix est moins impressionnante que celle de son comparse mais elle dégage une vraie douceur et une certaine sensualité. Gros coup de coeur pour les sensuels et explosifs Women et Mad About you et pour le morceau final All Is Full Of Love. Un groupe enivrant à voir d'urgence en live (le projet ne durera plus très longtemps à ce que j'ai pu comprendre) !
 

crédit : Jean-Philippe Robin

crédit : Jean-Philippe Robin

Retour à La Cigale pour les Canadiens de Born Ruffians. On voit que c'est un groupe fait pour les lives, qu'ils prennent leur pied sur scène. Leur énergie scénique est évidente de même que leur sens des rythmiques et ils embarquent tout le public avec eux !

crédits photo Laetitia Ropp

crédits photo Laetitia Ropp

Direction les Trois Baudets pour voir Joon Moon, le duo de franco-américain produit Marc Collin (leur rencontre s'est d'ailleurs faite par son intermédiaire). De très bons artistes aux voix chaudes et puissantes, un groove imparable et de bons musiciens. La salle était idéale car elle offre un cadre intimiste et chaleureux correspondant parfaitement au duo.

Un petit passage chez Moune pour voir Say Yes Dog : salle archi pleine pour un groupe électrisant.

Mais je suis partie au bout de 10min car je voulais absolument voir Shake Shake Go au Bus Palladium, d'autant plus que je les avais interviewé à l'occasion du festival. C'est un groupe dont je parle assez souvent sur le blog et je me demandais bien ce qu'ils pouvaient valoir en live. Et bien ce fut une vraie révélation : leur musique qui parait si douce en version studio se transforme en pop-rock très énergique et rythmé sur scène (notamment grâce à l'utilisation de tambours et davantage de guitare), en gardant le même sens de la mélodie pop. On sent derrière un vrai travail d'adaptation de leurs titres pour la scène même si cela parait très naturel. L'énergie de Poppy est très communicative et elle joue beaucoup avec le public : s'en servant de chorale, nous faisant sauter ou taper des mains. Le public était plus que conquis, tout comme moi. Setlist : Doors to heaven / Take me to the sea / one heart to another / england skies / lead me to the water / Teach me to fly / All in time / the night.

#LiveReport MaMA Festival - J1 : Shake Shake Go, Bristol, Joon Moon, etc

Même si j'ai été un peu triste d'avoir loupé Aaron et Jain, j'ai adoré tous les artistes que j'ai vu (ce qui est rare en festival, le côté "festival à la carte" devant aider ça). Une super soirée et je trouve vraiment que l'on a de la chance d'avoir ce type d'évènement en France (une vraie diversité musicale pour pas cher).

Commenter cet article