Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

The Kooks + Bleachers + Nat Jenkins – Nancy – 13/02/15 #LiveReport

31 Mars 2015, 21:43pm

Publié par electric girl

The Kooks est revenu il y a peu sur le devant de la scène et en tournée française.

C’est un groupe que j’adore depuis mon adolescence donc autant vous dire que quand j’ai vu qu’ils passaient le 13 février à Nancy –leur 1ère date française en plus-, j’ai couru acheter mes places (j’y suis même allée en octobre ou septembre si je me souviens bien).

Je n’aurais pas pu rêver de meilleure veille de Saint Valentin ! Je n’ai malheureusement pas pu écrire cet article avant car je suis partie à Paris juste après et avec les exams etc ce n’était plus trop possible.

Avant tout, je tiens à préciser que, comme j’y suis allée en tant que spectatrice lambda, par sécurité, je n’ai pas pris mon appareil photo et je me suis seulement servie de mon téléphone donc désolée d’avance pour la qualité des photos et vidéos.

 

 

Deux groupes les accompagnaient : les 5 franco-britanniques de Nat Jenkins and The Heart Caves et les américains de Bleachers. Les premiers nous ont présenté des titres de leur EP, concluant notamment avec leur nouveau single Turn Me On qui a contribué à bien chauffer le public. Le chanteur n’a pas la plus belle voix du monde (même si j’aime bien sa voix dans les hauteurs) mais les rythmes compensaient largement cela. Leur style pop-rock était tout à fait adapté à la soirée : un peu façon The Kooks en plus rock. J’ai beaucoup aimé la manière dont ils arrivent à mixer allégrement les genres musicaux. Et puis, malgré leur peu d’expérience scénique, ils avaient l’air à l’aise sur scène et on voyait qu’ils aimaient partager avec le public, d’autant plus que le batteur est nancéien. Une bonne découverte live.

 

Puis les new-yorkais de Bleachers est venu prendre la relève avant le set tant attendu. Ce groupe mené par Jack Antonoff (guitariste de Fun et chanteur de Steel Train) venait défendre son 1er album Strange Desire sorti l’année dernière.

Leurs sonorités sur scène me rappelaient un peu celles du dernier album d’Imagine Dragons. Mais, malgré leur énergie et leurs échanges joyeux et drôles avec le public (« we’ve never been to Nancy and we fuckin’ love it ! », faisant parler le membre Canadien en Français, etc),  j’ai un peu moins aimé ce set que celui de Nat Jenkins – en particulier parce que j’étais près des basses et qu’elles étaient mal réglées.

Néanmoins leur musique marche très bien en live, d’autant plus que Jack est un vrai showman, comme pas mal de groupe indie US d’ailleurs, donc si vous avez l’occasion de les voir en live je vous conseille d’y aller. Je pense que ce groupe va pas mal faire parler de lui dans les prochaines années.

 

 

Puis ce fut au tour des Anglais de The Kooks qui nous a livré un set parfait agrémenté d’images à la Breton illustrant leur live sur une dizaine d’écrans disposés aux quatre coins de la scène.

J’avais peur que, du fait des deux premières parties, leur set soit court mais ce ne fut pas le cas vu qu’au total on a eu le droit à une 20ène de titres et un rappel pour Naïve.

Même si le public semblait surtout attendre les tubes, ils ont pas mal mis en avant leur dernier album – qui marche d’ailleurs très bien sur scène.

J’ai vraiment pu me rendre compte du nombre de tubes qu’ils avaient à leur actif. J’ai aussi pu voir que Luke avait pris en assurance depuis ses débuts où il était assez timide sur scène. Ce soir-là, il était parfaitement à l’aise, jouant avec le public, cherchant à le faire rire avec des pauses et des danses rigolotes.

Un super bon concert et si vous avais l’opportunité de voir un de ces trois groupes en live, je vous conseille vivement d’y aller.

Commenter cet article