Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'electric girl

Raul Paz : Ven Ven #RevueCD

24 Juillet 2014, 22:56pm

Publié par electric girl

 

Il y a quelques temps j’ai reçu Ven Ven, le dizième album du Cubain Raul Paz.

Je vous en avais déjà parlé rapidement au moment de la sortie du 1er single mais c’était avant de l’avoir reçu. Depuis je l’ai pas mal écouté donc je vous retrouve pour la revue CD.

 

Si vous suivez mon blog depuis quelques temps, vous avez surement dû vous rendre compte que j’écoute plutôt de la musique en anglais. Mais comme je fais de l’espagnol depuis une dizaine d’années et que j’aime bien les sons latinos, il m’arrive d’écouter de la musique hispanique (je trouve cela mieux de pouvoir comprendre les paroles).

 

Raul Paz a composé cet album chez lui, à La Havane. Il a choisi de retourner sans son pays natal en 2010 après l'avoir quitté à 24 ans passant par le Brésil et l'Uruguay mais aussi 16 ans en France. C'est donc tout naturellement qu'il a voulu rendre hommage aux nouvelles sonorités de la capitale cubaine. En effet, le pays se réforme et s'ouvre petit à petit au monde extérieur et cela se passe aussi d'un point de vue musical (même si Internet reste très difficile d'accès).

Un mélange de sonorités qui ressemble bien aux rues cubaines actuelles et aux Caraïbes : « Pour moi, c'était assez triste de voir Cuba toujours ramenée à la nostalgie musical des années 50, alors que les autres pays de la Caraïbe ont évolué avec leur temps, comme par exemple Porto Rico qui en plus de la salsa, a été un pionnier dans le reggaeton, la pop, le rock. A Cuba, depuis quelques années, les musiciens se sont davantage tournés vers les Caraïbe. A La Havane, le gros son caribéen s'échappe des échoppes, des auto-radios et fait danser la jeune génération. » « Dans cet album, la base de ma musique n'est pas simplement cubaine mais caribéenne. Et en cela, ce disque reflète le Cuba actuel. »

 

Il a appris à prendre son temps pour composer : durant deux ans, il travaille chez lui, compose à la guitare, au piano et à la basse et joue différentes versions de ses morceaux : « Cuba se prête à ça. Le soir, la maison était pleine, et pendant deux ans, les gens arrivaient faire la fête. A un certain moment, les titres étaient prêts. J'ai alors appelé les musiciens avec lesquels je travaille depuis longtemps, et nous nous sommes enfermés pendant 10 jours au mythique mais un peu déglingué sutio Egrem. » Sur les 30 à 40 titres composés, 11 figurent sur l'album et furent mixés à Paris par Floren Livet (Phoenix, Bloc Party, Elephanz, Coeur de Pirate).

 

Dans ses textes, il parle du quotidien de son pays mais de manières détournées : « c'est bien plus amusant que prétendre donner des leçons. »

 

Un album très rythmé et qu'on peut difficilement mettre dans une case tellement il mélange les genres (mambo, boogaloo, samba, reggae, etc).

J’aime aussi beaucoup la pochette très colorée où Raul Paz pose en dandy cubain : ça représente totalement l'album !

 

 

Tracklist :

1) Ven Ven

2) Nadie Sabe

3) Chiquita

4) Hace Falta

5) Te Extrano

6) No me digas que no

7) Tanto

8) Tus Besos

9) Ella

10) Te Enamores

11) No Voy A Llorar

Commenter cet article